LGDL – Comment moins polluer au bureau ?

Welcome to the jungle

Si les bonnes pratiques du quotidien sont aujourd’hui connues de tous, on ne pose que trop rarement la question de l’éco-responsabilité sur son lieu de travail. Plutôt, on associe le monde de l’entreprise à une structure qui devrait elle même proposer un cadre respectueux de l’environnement. 

Certes, mais il existe quand même une flopée de détails auxquels nous pouvons, en tant qu’individus, faire attention. Alors que nous passons à peu près un tiers de notre journée au travail, voici quelques gestes et habitudes éco-responsables.

No more veille

Le premier geste, pas toujours intégré par tous, est tout simplement de bien éteindre son ordinateur en fin de journée. Nous sommes nombreux à ne pas le faire et il faut savoir que laisser son ordinateur en veille relève d’une consommation qui correspond à environ 35% de son utilisation active. C’est un premier pas facile à adopter.

La question du chauffage est également importante. En hiver, les open-space se transforment en agoras où les frileux font face aux fiévreux pendant 3 mois de palabres. Appartenant à la première catégorie mais néanmoins conscient des enjeux écologiques, nous ne pouvons que vous recommander (chaudement) de mettre… Un pull ! Et de baisser un peu le thermostat.

A l’inverse, une gestion raisonnée de la climatisation en été est aussi importante. A vous de définir  ce que l’on met derrière l’usage de « raisonnée » cela dit, car on peut comprendre qu’une journée à manches longues (ou plutôt à 27 degrés) soit difficile à supporter.

« C’était cool ton week-end ? »

Bonne pour le moral et la productivité, la pause café doit aussi faire l’objet d’une attention particulière. Si ce n’est pas déjà le cas, l’idéal serait d’éviter les gobelets en plastique et les remplacer par des tasses ré-utilisables. Aussi, pensez à demander à votre employeur de mettre en place des sacs de tri sélectif réservés aux capsules de café (ce que Georges Clooney fait à la fin de chaque pub, malheureusement coupées au montage).

La sur-utilisation du plastique est un véritable fléau. Il est absolument partout et c’est très difficile de s’en détacher, notamment lorsque l’on achète des plats à emporter. L’idéal est donc, pour la pause déjeuner, de s’organiser et d’emporter des plats maison, ou manger directement sur place.

Enfin, prenez l’habitude de faire attention au tri sélectif. A la maison c’est assez évident, mais on a une certaine tendance à faire moins attention en entreprise. Quand on sait qu’un salarié consomme environ 80 kilos de papiers par an, il est important d’y penser.

« OK Google : arrête de polluer »

La semaine dernière, Diane vous parlait de la pollution numérique et notamment du fait que 30 mails stockés correspondait à une ampoule allumée pendant 24h. Alors en guise de dernière recommandation, nous vous invitons à supprimer vos vieux mails régulièrement.

En bonus, nous vous invitons à utiliser le moteur de recherche Ecosia, qui consacre la majeure partie de ses revenus à la plantation d’arbres.